vendredi 29 février 2008

La plaque d'à côté


Au départ, grande surprise en recevant mon permis de conduire local. Ah, il n'y a pas qu'une seule plaque par Etat.

Puis la découverte dans les rues de Washington ; oh, une plaque avec un oiseau, une autre avec un bateau, et celle-là avec un écusson. Aux États-Unis, les plaques sont personnalisables. Son association, son ancienne école, dire qu'on a été prisonnier de guerre, qu'on est franc-maçon, qu'on aime les animaux... Ça fait du volume. Plus de 5000 en circulation dans le pays.

En touillant sur le ouèbe, je tombe sur le blog d'Aurélie qui contient des tas de belles plaques. S'il fallait donner un déclic, c'est là, je dirais que la machine s'est détraquée.

Le passe-temps ensuite : je prends en photo les plaques des États que nous avons visités. Les photos des plaques en circulation, hein, pas les vieilles. Et on peut les prendre partout.

Puis la quête : chercher à avoir en soute le maximum de "licence plates", comme on les appelle ici. Le début de la fin. Toujours aller voir la plaque d'à côté...

Bref, une collectionnite de plus... Pour rassurer les lecteurs (euh, quoique...), sachez que j'avais commencé une collection de cartes postales à 12 ans (arrêtée à 2850 unités), d'agitateurs de verre à 14 ans (72 unités) et de livres (près de 3816 unités)... C'est à peu près tout.

L'idée n'est pas d'avoir des plaques réelles, en métal pur et dur à mettre dans un garage car je n'ai pas de garage. Et puis les photos prennent moins de place.

---------------------


Comme tout jeu qui se respecte, il faut plus de règles pour s'amuser plus.

Règle n°1 : collectionner les plaques d'immatriculation des Etats d'amérique que nous avons parcouru.
Règle n°2 : publier les photos des plaques des seuls États où nous nous sommes arrêtés (sans embrasser le sol en descendant de voiture).
Règle n°3 : ne garder que les plaques qui n'ont pas de cache
Règle annexes : passer au maximum 1h à chaque balade...

Bon, ce blog-là est le petit frère de Potomac Micmac et les journées ne durant que 45 heures, je vais essayer de faire un truc simple, visuel, qui ne soit pas trop pénible à regarder. A la base, l'idée est quand même d'avoir de beaux dessins sous les yeux.

Comme toute collection, celle-ci ne devrait n'intéresser que ceux qui la font.
On essaiera aussi de mettre des infos sur l'univers des plaques (vaste programme rédactionnel...). Bref, ça se fera au fur et à mesure, cette histoire-là. Pas de message quasi-quotidien.

Mais des photos à la fréquence des découvertes faites le long des routes américaines... On the road, man...

1 commentaire:

codeloy a dit…

Ravie de savoir que je ne suis pas la seule à être atteinte de cette maladie. J'ai moi-même une belle collection quoique très classique agrémentée toutefois des autocolalnts que l'on peut trouver sur l'arrière des voitures aux US et qui nous disent beaucoup sur les opinions politiques, religieuses ou autres des propriétaires du véhicule. Bravo pour le blog, très sympa. Je reviendrai.
Bonne route à vous,
Corinne